La plongée sous-marine est une activité pouvant être pratiquée dès l’âge de huit ans, consistant à rester un certain temps sous l’eau afin de découvrir le milieu sous-marin, en tant que loisir ou dans un cadre professionnel. Cependant, cette activité est considérée comme un sport à haut risque; les enceintes et les personnes qui souffrent d’une maladie cardiovasculaire ou d’un trouble respiratoire ne peuvent pas la pratiquer.   

A noter que l’eau exerce une pression sur le plongeur qui augmente selon la profondeur. Ainsi, le plongeur est soumis, outre la pression atmosphérique (à l’air libre) égale à 1 bar, à une pression hydrostatique supplémentaire de 1 bar tous les 10 mètres en eau de mer. D’où l’importance de bien s’adapter à cette modification lors de la plongée dans le but de traiter les accidents causés par la variation de pression qui touchent notamment les oreilles, le sinus, les dents, l’intestin, etc. Le plongeur doit ainsi exercer l’une des manœuvres d’équilibrage pour  éviter tout accident en pinçant par exemple le nez et en soufflant la bouche fermée. D’autres accidents peuvent intervenir, comme les accidents de décompression et ceux de la toxicité gazeuse, outre ceux relatifs à la dangerosité de certaines espèces marines. Donc, avant d’entamer cette activité, la prise en compte des normes de sécurité est indispensable. En effet, il faut s’équiper d’un bon matériel de plongée et ne jamais plonger seul ni s’approcher des ruines, il faut également savoir vider l’eau du masque en faisant toujours attention à la profondeur. Enfin, il faut bien s’hydrater avant et après la plongée.    
3
D’autre part, le plongeur doit préserver le milieu marin et le patrimoine subaquatique en respectant la réglementation en vigueur.

Pin It on Pinterest

Share This