Une nouvelle étude coordonnée par des chercheurs du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a examiné l’association entre la consommation totale de boissons gazeuses, sucrée et artificiellement sucrée, et la mortalité totale ultérieure et par cause.

L’étude comprenait des données provenant de plus de 450 000 personnes de la cohorte EPIC (enquête prospective européenne sur le cancer et la nutrition), avec une période de suivi moyenne de plus de 16 ans. Comparativement aux participants qui buvaient moins d’un verre de boissons non alcoolisées sucrées ou artificiellement par mois, ceux qui en buvaient au moins deux par jour présentaient un risque plus élevé de mortalité toutes causes confondues.

En outre, la consommation de deux verres ou plus de boissons non alcoolisées édulcorées par jour s’est révélée positivement associée aux décès dus aux maladies de l’appareil circulatoire, et la consommation d’un ou de plusieurs verres de boissons non alcoolisées sucrées par jour a été associée positivement à décès dus à des maladies digestives.

Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) fait partie de l’Organisation mondiale de la santé. Sa mission est de coordonner et de mener des recherches sur les causes du cancer humain et les mécanismes de la cancérogenèse, ainsi que de développer des stratégies scientifiques de lutte contre le cancer. L’Agence participe à la fois aux recherches épidémiologiques et aux recherches en laboratoire et diffuse des informations scientifiques par le biais de publications, de réunions, de cours et de bourses.

 

source

Pin It on Pinterest

Share This