Alors que les combats se poursuivent à Mossoul entre l’armée irakienne et l’organisation État islamique, les blessés affluent vers les hôpitaux d’Erbil, désormais débordés.

Les blessés et victimes sont de plus en plus nombreux à mesure que la bataille de Mossoul se poursuit. La plupart sont dirigés vers les hôpitaux d’Erbil, la capitale de la région autonome du Kurdistan irakien.

Sur place, les équipes médicales et les infrastructures sont débordées. Chaque jour, des dizaines de civils et de soldats arrivent aux urgences. Bien souvent, ils ont été victimes d’un éclat d’obus ou d’un tir de mortier.

Scott Irvine, un médecin américain venu prêter main-forte aux équipes médicales, déplore le manque de place et de matériels adaptés pour effectuer des opérations.

Dans les couloirs des hôpitaux, les familles des blessés sont inquiètes. Mais certaines se disent également fières que l’un de leurs proches ait participé à la libération de Mossoul. Pourtant, si les combats se prolongent encore longtemps, la situation médicale risque encore de sa dégrader dans les hôpitaux d’Erbil.

Source: France24

Pin It on Pinterest

Share This